Font Size

SCREEN

Cpanel

1chol12Who we are ?

The Regional Cholera Platforms in Africa bring together multi-sectoral partners from different organizations involved in cholera prevention, preparedness, or response in the region.

Where we work?

We work in more than 45 countries across the two regions of Western & Central Africa (24 countries), and Eastern & Southern Africa (21 countries)

What we do?

The Regional Cholera Platforms aim to improve cholera control and prevention across Africa through operationalization of an integrated strategy towards elimination.

Welcome on the Regional Cholera Platforms in Africa

Le choléra transfrontalier en Sierra Leone et Guinée en 2012, et les stratégies d’intervention associées (2013)

Auteurs / Organisations : ACF, UFC, ECHO

Année : 2013

Pays : Guinée et Sierra Leone


Comp et5

L’épidémie de 2012 en Sierra Leone et Guinée a bien marqué le retour du choléra dans la partie Sud-Ouest du littoral de l’Afrique de l’Ouest, après trois années d’accalmie. Cette étude a pour objectifs de décrire l’épidémiologie du choléra de 2012, d’analyser la surveillance et la préparation, de définir un mécanisme d’intervention d’urgence en zone urbaine et de proposer une réponse sur le long terme dans les zones de déclenchement des épidémies.

Avec un total de 30 283 cas de choléra et 437 décès notifiés en 2012 par les ministères de la Santé de Sierra Leone et de Guinée, cette épidémie à caractère transfrontalier est la plus importante depuis 1994. Le profil épidémique est similaire aux épisodes épidémiques de la précédente décade, avec un démarrage sur le littoral dans les communautés de pêcheurs où l’accès à l’eau potable et à des structures d’assainissement améliorées est inexistant. Ensuite, l’extension de l’épidémie dans les métropoles urbaines pendant la saison des pluies a joué un rôle amplificateur du processus épidémique. En effet, une large extension géographique a été observée en Sierra Leone avec 12 districts affectés sur 13, et de moindre mesure en Guinée, dans les zones septentrionales. Le développement de cet épisode épidémique a eu lieu dans un second temps vers la Guinée Bissau et le Liberia.

L’intervention en zone urbaine a été un enjeu complexe pour les acteurs de la réponse choléra. Le travail de fond mené par ACF depuis plusieurs années dans la ville de Conakry a permis de définir un mécanisme de réponse d’urgence en zone urbaine. L’application de la stratégie Bouclier / Coup de Poing présentée dans l’étude repose sur l’intégration de deux domaines : l’épidémiologie et l’Eau, Hygiène et l’Assainissement (EHA). Le cœur de cette approche mis en œuvre est de considérer l’ensemble des contextes de transmission et donc leur réponse à égale importance. La nécessité d’une analyse à une échelle géographique plus fine à partir de la localisation du domicile des patients adaptée aux activités de riposte apparait comme indispensable dans des espaces géographiques vastes et denses et aux mouvements migratoires très élevés comme une capitale. Afin de rationaliser les moyens et obtenir un impact, les activités de contrôle de l’épidémie dans la communauté sont orientées dans le temps, l’espace et vers une population spécifique à l’aide d’outils épidémiologiques (permettant l’identification et l’analyse des clusters de cas). Un travail d’investigation continue permet également d’ajuster et/ou de proposer des actions spécifiques. Cette étude met un accent particulier sur la collaboration indispensable entre les acteurs de la santé/épidémie et les acteurs eau, hygiène et assainissement.

Enfin, au-delà du coup de poing en réponse d’urgence, la mise en place du bouclier en amont d’un épisode épidémique construit sur des arguments épidémiologiques est essentielle. Le fait de disposer d’informations telles que la typologie des quartiers de déclenchements ou de la liste des quartiers où l’incidence du choléra est élevée de manière récurrente, appelé « cluster permanent » permet de protéger les populations à risque et donc limiter la diffusion. Cette stratégie permet ainsi de produire des connaissances épidémiologiques nouvelles qui vont informer les stratégies de préparation et de réduction des épidémies sur le long terme. ACF décrit dans ce rapport des propositions de solutions sur le long terme dans les districts frontaliers et côtiers de Kamba et Forécariah, avec notamment l’élaboration de Plans locaux d’Elimination du Choléra déclinée à l’échelle communautaire. 

The 2012 cholera epidemic, in Sierra Leone and in Guinea, marked the return of cholera in the South West part of the West African coast, after 3 years without any cases. The objectives of the study have been to describe the 2012 cholera epidemiology, to analyse the surveillance and preparedness, to define an urban rapid response mechanism and to suggest a long-term prevention plan in the high risk areas.

With a total of 20,283 cholera and 437 notified deaths in 2012 by the Ministries of Health of Guinea and Sierra Leone, this outbreak, affecting both countries, has been the most important since 1993. The epidemiological profile was the same as the ones during the previous decade, with a start in the fishermen communities leaving in the coastal area where access to water and to improved sanitation facilities are practically inexistent. Then, the epidemic process was amplified by the spreading of the outbreak during the rainy season. 12 over 13 districts in Sierra Leone were affected and to a lesser extent in Guinea in the Northern areas. This epidemic episode has been spread later towards Guinea Bissau and Liberia.

Working in the urban area was a complex issue for the cholera response stakeholders. A specific rapid response mechanism was defined based on the background work led by ACF for years in Conakry. It implements a strategy referred to as the Shield and Sword strategy, described in the study. This strategy is based on the combination of Epidemiology and WASH expertise and analysis. The core of this approach is to consider the global transmission context and so respond in accordance with it. However, in urban setting, it seemed necessary to have a sharper/narrower analysis based on the location of the patient houses to define appropriate response activities, as the capital city is extended and dealing with high flows of migration. To optimize the available resources and hence reach a higher impact, the activities to control the epidemic at the community level should be limited in space and in time to the affected communities, based on the information provided by the epidemiological investigations done by health actors.

Finally, the implementation of the shield approach, in areas not yet affected, shall prevent further epidemic expansion and hence is a key requirement. The information of which area could be affected can be obtained through analysing in advance previous epidemiological patterns. In addition, having key information about the features and characteristic of the neighbourhood (markets, public toilets, kind of housing, flooding areas, etc.) shall be very helpful to control the spreading of the epidemic. After each response, the strategy put in place produces new epidemiological knowledges which should be integrated in the preparedness plans and in the long-term strategy for cholera risk reduction. ACF details in this report long term propositions in the border and coastal districts of Kamba and Forécariah. They suggest developing local cholera elimination plans at community level.

Attachments:
Download this file (5-GCSL_2012_SLL_ACF_001.pdf)5-GCSL_2012_SLL_ACF_001.pdf[ ]3397 kB

Supported by


European Civil Protection and Humanitarian Aid Operations
ECHO


UK’s Department for International Development (DFID)
UK AID


The United Nations Children's Fund
UNICEF

Our Offices

  1. UNICEF Regional Office for West & Central Africa (WCARO)
    Immeuble Madjiguene – Almadies Dakar
    P.O. Box 29720 Senegal
    Email : contact@choleraplatform.info  | jgraveleau@unicef.org

  2. UNICEF Regional Office for Eastern and Southern Africa (ESARO)
    Block F" and part of E" ,Gigiri United Nations Avenue  Limuru Road
    P.O. Box 44145  Nairobi, Kenya 00100
    Email : gtabbal@unicef.org
1

Dakar , Senegal

Email : contact@choleraplatform.info
2

Nairobi,Kenya

Email : gtabbal@unicef.org