20avril2018

Cholera Platform

Against cholera

Anthropologie des modes de transmission du choléra aux frontières Tchad-Cameroun (2011)

Auteurs/Organisations : Estelle Kouokam Magne / ACF

Année : 2011

Pays : Tchad, Cameroun


Comp et14Une étude anthropologique a été menée dans le département du Mayo-Danay dans l’Extrême Nord du Cameroun ainsi que dans les régions du Mayo-Kebbi Est et de la Tandjilé au Tchad. Les objectifs étaient d’étudier les comportements et pratiques considérés comme à risque dans l’émergence et la propagation du choléra, de comprendre la perception populaire des modes de transmission du choléra ainsi que les mesures de prévention adoptées par la population, d’analyser les pratiques à domicile ainsi que les règles de bienséance, et ceci afin de contribuer à la redéfinition des messages et canaux de communication.

250 personnes concernées directement ou indirectement par les épidémies de choléra ainsi que des responsables politiques, administratifs et le personnel de santé ont été rencontrés. Des entretiens approfondis et répétés ont eu lieu ainsi que des phases d’observation directes des domiciles et du cadre de vie des populations.

Dans une première partie, les récits entendus auprès de la population ont permis de mettre en évidence deux temporalités : la première est liée au caractère cyclique des épidémies et la seconde aux actions ponctuelles menées dans le cadre de la riposte. Ils ont également mis en avant les facteurs de risque suivants : des recommandations médicales allant contre les valeurs sociales, des rituels profanes et sanitaires à risque, des catastrophes naturelles non prises en charge ainsi que le non-respect des règles élémentaires de bienséance. Cette étude met également en évidence les difficultés rencontrées lors de la mise en œuvre des activités de sensibilisation du fait du statut social des sensibilisateurs et de celles liées à leur réinterprétation des messages sur les règles d’hygiène.

Dans une seconde partie, une analyse des perceptions populaires des modes de transmission du choléra et pratiques de prévention adoptées est proposée. Les étiologies et les nosologies ont illustré la pluralité des savoirs sur la maladie et ses voies de transmission. Les messages de santé publique ont été intégrés par les populations dans leur environnement, mêlant ainsi savoirs médical et profane.

La troisième partie de ce rapport avait pour objet les pratiques en relation avec l’eau, la nourriture, le propre et le sale. Il s’agissait de comprendre le sens accordé aux actes de tous les jours contribuant à leur socialisation et leur acceptation dans leurs sociétés.

Sur la base de ces éléments, les recommandations suivantes ont été produites :

  • Mettre en place un système institutionnalisé et régulier de promotion de l’hygiène par les acteurs stratégiques localement,
  • Assurer un encadrement des rites funéraires,
  • Apporter une attention particulière dans la conception des messages,
  • Avoir un suivi plus important des activités menées pour s’assurer de leur harmonisation, de leur réalisation par les personnes appropriées, en impliquant les autorités sanitaires régionales et des districts dans la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation des programmes.

An anthropological study was conducted in the Mayo Danay department in the Far North Cameroon as well as in the Mayo Kebbi and Tandjilé regions in Chad. The objectives were to study the behaviour and practices considered as at risk at the beginning and then during the spread of an outbreak. It was also to understand the perception about the modes of transmission and the prevention measures adopted by the population. The study focused also on the analysis of the household practices, about the safe hygiene practices to redefine, if necessary, the messages and the communication channels.

The interviews have targeted 250 persons, directly or indirectly affected by the cholera epidemics, as well as the political and administrative stakeholders and health staffs. Thorough and repetitive interviews were conducted. Observation phases were also realized at the household level and in their direct environment.

During the first part of the study, the stories shared by the population highlighted two phases: the first one linked to the cyclical pattern of the epidemics and the second to the ad hoc activities implemented in the response context. They have identified the following risk factors: discrepancy between the medical recommendations and the social values, unsafe traditional and medical practices, natural hazard neglected and non-respect of the basic safe hygiene practices. This study also highlighted the difficulties faced during the sensitization due to the social status of the animators and to the fact that people reinterpreted the hygiene promotion messages.

In a second part, people’s perceptions regarding the mode of spreading of cholera and the prevention practices were analysed. The etiology and nosology showed the plurality of the knowledges on cholera and on its transmission modes. Public health messages were integrated by the population in their daily life, mixing the medical and traditional knowledges.

The third part of this report aimed at dealing with the practices related to water, food, the “clean” and the “dirty”, in order to understand the meaning given to what and how things were done. The ways things are done contribute to the identity, the socialization and the acceptance within their own community.

Based on those elements, recommendations were proposed:

  • Implement an institutionalised and regular system for hygiene promotion managed locally by the strategic stakeholders,
  • Oversee the funeral practices to avoid any transmission risks,
  • Be more thoughtful during the definition of the messages,
  • Better follow up activities to ensure their harmonization, their implementation by the appropriate people and the involvement of the health authorities at the regional and district levels during the implementation, monitoring and evaluation of the projects. 
Attachments:
Download this file (14-TCD_2011_SLL_ACF_AMTFTC_FR.pdf)14-TCD_2011_SLL_ACF_AMTFTC_FR.pdf[ ]2280 kB