Font Size

SCREEN

Cpanel

1chol12Who we are ?

The Regional Cholera Platforms in Africa bring together multi-sectoral partners from different organizations involved in cholera prevention, preparedness, or response in the region.

Where we work?

We work in more than 45 countries across the two regions of Western & Central Africa (24 countries), and Eastern & Southern Africa (21 countries)

What we do?

The Regional Cholera Platforms aim to improve cholera control and prevention across Africa through operationalization of an integrated strategy towards elimination.

Welcome on the Regional Cholera Platforms in Africa

Côte d'Ivoire Cholera Factsheet

APERÇU DU CHOLÉRA

Le choléra est apparu pour la première fois en Côte d’Ivoire en 1970. Depuis 1990, des épidémies importantes ont été déclarées en 1995 et entre 2001 et 20031. La tendance générale montre une diminution annuelle du nombre de cas (Fig. 1). Entre 2002 et 2017, la surveillance épidémiologique a enregistré 8 424 cas avec 304 décès (taux de létalité ≈ 3,6 %)2. La majorité des cas choléra (66,2 %) sont notifiés dans le District Autonome d’Abidjan (Tab. 1). Des épidémies de choléra transfrontalières sont observées entre la Côte d'Ivoire, le Ghana et, dans une moindre mesure, le Libéria, au fil des mouvements migratoires des pêcheurs3.

Pour lire davantage sur le choléra en Côte d'Ivoire, rendez-vous sur la page pays : Côte d\'Ivoire

Go to the country page to continue reading about cholera in Côte d\'Ivoire

RECOMMANDATIONS STRATEGIQUES

Les zones à haut risque sont situées pour la plupart le long de la côte et à la frontière avec le Ghana, où la transmission du choléra a été constatée chez des populations mobiles telles que les pêcheurs migrateurs5 (Tab. II). Cela souligne l’importance des activités transfrontalières et la mise en place d’un système d’alerte précoce transfrontalière, dans les districts côtiers le long du golfe de Guinée, du Ghana à la Guinée-Bissau via la surveillance des mouvements migratoires des pêcheurs5.

Dans les départements régulièrement touchés, les plans de préparation et de réponse doivent être développés et mises en œuvre, incluant: (1) le renforcement des systèmes de détection précoce et de réponse rapide dont la surveillance à base communautaire et les alertes transfrontalières; (2) la mise en place de mécanismes de coordination intersectoriels et transfrontaliers; (3) le renforcement des capacités sur la gestion des épidémies; (4) le pré-positionnement ciblé d’intrants et (5) la préparation de plans et de messages de communication (Tab. II). En raison de la létalité élevée, des formations sur la gestion des épidémies, le pré-positionnement d’intrants et la réhydratation précoce dans la communauté sont fortement recommandés en particulier dans les départements de Abengourou, Adiaké, Aboisso, Divo, Bouaflé et Tiébissou. Les programmes durables d’accès à l’eau, à l’assainissement et à l’hygiène doivent être menés en priorité dans les hotspots de Type 1 et Type 2 (Tab. II et Fig. 5).

Pour lire davantage sur le choléra en Côte d'Ivoire, rendez-vous sur la page pays : Côte d\'Ivoire

Go to the country page to continue reading about cholera in Côte d\'Ivoire

Supported by


European Civil Protection and Humanitarian Aid Operations
ECHO


UK’s Department for International Development (DFID)
UK AID


The United Nations Children's Fund
UNICEF

Our Offices

  1. UNICEF Regional Office for West & Central Africa (WCARO)
    Immeuble Madjiguene – Almadies Dakar
    P.O. Box 29720 Senegal
    Email : contact@choleraplatform.info  | jgraveleau@unicef.org

  2. UNICEF Regional Office for Eastern and Southern Africa (ESARO)
    Block F" and part of E" ,Gigiri United Nations Avenue  Limuru Road
    P.O. Box 44145  Nairobi, Kenya 00100
    Email : gtabbal@unicef.org
1

Dakar , Senegal

Email : contact@choleraplatform.info
2

Nairobi,Kenya

Email : gtabbal@unicef.org